[Event] Remise des prix EDUCAFLIP

Ce soir, 8 juillet 2015, avait lieu la remise des prix Educaflip en première journée du FLIP (Festival Ludique International de Parthenay). La soirée était animée par Olivier  (collègue du premier degré) accompagné de 5 meneuses et meneurs de blogs pédagogiques et ludiques : jeuxdecole, lutin bazar, monsieur Mathieu, Orphys et Charivari.

WP_20150708_20_54_59_Pro

WP_20150708_21_01_21_Pro

La soirée a débuté avec la remises des prix : trois jeux reçoivent le label EducaFLIP.

I. EducaFLIP.

88 jeux ont été candidats. De cette masse, 10 ont été retenus et étudiés par le jury de collègues cité plus haut. Pour être sélectionné et retenu, il fallait que ces jeux soient utilisables en classe et qu’ils présentent un intérêt pédagogique. Ils devaient également être jouables dans un cadre familial large. Au final, il n’en reste que trois…

WP_20150708_21_20_31_Pro

Le premier label a été attribué à Chronicards. C’est un jeu de cartes qui propose aux joueurs de replacer dans l’ordre chronologique des évènements les uns par rapport aux autres. Pas question de devoir retenir par cœur la date de ces évènements. Il faut être capable d’organiser chronologiquement les cartes dont on dispose de mémoire ou en lisant les explications données au verso. C’est également un jeu de réflexion et de déduction ! En cas d’erreur, on replace les cartes correctement et on pioche une carte.

WP_20150708_21_26_28_Pro

WP_20150708_21_32_10_Pro

Le deuxième jeu ayant reçu le label EducaFLIP est Pontu. Un jeu de plateau, en bois qui semble être superbe. Le but est d’isoler les pions de votre adversaire pour l’empêcher de se déplacer tout en devant, vous, vous déplacer. Les avantages cités sont son côté intergénérationnel et la capacité de travail sur des compétences transversales.

Le troisième récompensé est Dessine-moi un mot. C’est un jeu de cartes où l’enfant va travailler l’apprentissage de l’orthographe. Pour cela, il utilise des cartes qui présentent d’un côté le mot écrit de manière illustrée, accompagné d’une phrase/histoire qui permet d’enregistrer plus facile l’orthographe à apprendre. De mon point de vue personnel, c’est ce dernier jeu qui a toute mon attention et que je me vois très facilement utiliser avec me élèves de CLIS ! Un investissement très prochain !

WP_20150708_21_37_30_Pro

Après cette remise des trophées, les membres du jury ont présenté leurs projets pour l’année qui arrive. Pour Charivari, on devrait se diriger vers de nouvelles ceintures de compétences en numération et en géométrie. Pour Orphys (et monecole.fr), c’est la mise au point d’un plan de travail numérique pour les élèves qui soit facilement utilisable par l’enseignant, pour ne pas avoir à passer des heures pour tout corriger/suivre dans ces plans de travail. M. Mathieu nous parlait de continuer dans sa lancée mais aussi de mettre l’accent sur le site des “Mini Profs“. Lutin bazar termine son transfert de blog et va se concentrer sur des mini-projets. Jeuxdecole continue. Enchantonslecole nous propose un retour sur l’utilisation du jeu “Feelings” dans sa classe et parle d’une projet de jeu pour les personnes âgées réalisé par les enfants.

II. Échanges avec le jury.

Un petit échange a eu lieu entre le public et les membres du jury.

1. Une première question a été sur le temps consacré par chacun aux jeux dans son temps de classe.

  • Parfois, 20 minutes en début de demi-journée. Les enfants tournent sur les jeux chaque jour. Les jeux sont menés comme des ateliers. Parfois, on les retrouve en Aide Personnalisée.
  • D’autres mettent les jeux en place dans des créneaux en autonomie, dans des ateliers hebdomadaires.
  • On a encore des jeux en début de chaque demi-journée pendant un quart d’heure. Les parents, nounous, grands-parents sont invités à venir participer, accompagner, les temps de jeux avec les enfants sur certains temps. Il y a également du jeu libre (difficile pour les oreilles).
  • Encore une version des choses avec plusieurs créneaux possibles. Une heure à une heure trente en ateliers avec un jeu dirigé par l’enseignant, un ou deux ateliers en autonomie autour de jeux déjà connus et enfin, un atelier plus classique avec des “fiches”. Les jeux servent souvent à réviser. Présence d’un coin autonomie avec des jeux calmes et connus.
  • Dernière expérience : une utilisation quotidienne avec des utilisations dans des ateliers en français ou en mathématiques. Les jeux sont utilisables librement. Les créneaux ne sont pas définis à l’avance mais en fonction des besoins qui se font sentir.

2. Une question est posée sur l’utilisation ou non des jeux dans les temps d’APC.

Il est répondu que chaque enseignant adapte ses pratiques, ses supports en fonction des besoins des enfants et que les jeux ne sont pas obligatoires sur ces temps-là.

A noter, le jeu de Tam-Tam utilisé par certains membres du jury (révisions des tables, confusion de sons). Le temps de manipulation est donné comme étant quelque chose à favoriser pour palier les manques de la semaine.

Des ressources sont données comme le site LogicielEducatif, la communauté des profs blogueurs et le jeu Voldetour.

M. Mathieu nous conseille les lectures de Pauline Kergomard et de Antoine de la Garanderie.

3. Une autre question est posée à propos de l’évaluation des enfants autour des jeux.

Il est répondu que le jeu n’est pas là pour évaluer les enfants. Il est là pour faire découvrir ou travailler une compétence (Charivari). Lutin bazar dit que pour elle les jeux peuvent servir à faire “entrer” une notion… Les progrès se voient dans le plaisir, dans l’autonomie et dans le temps de jeu des enfants. Un transfert se fait (et se voit) dans la classe, dans le travail lorsque les enfants rappellent les temps de jeu durant les temps de travail plus “classique”.

4. Quels freins peut-on voir par rapport à l’utilisation des jeux en classe ?

M. Mathieu répond principalement à cette question et signale qu’il prend l’initiative de présenter son travail et sa pédagogie aux personnes avec qui il sera amené à rencontrer (IEN, Directeur – Chef d’établissement, Parents). Il va donc aux devants des “problèmes potentiels” en présentant et expliquant ses choix.

La soirée se termine autour d’un verre.

A l’année prochaine pour une nouvelle session EducaFLIP 2016 !

A propos de

Actuellement, je suis professeur des écoles en élémentaire, avec des enfants de ULIS école. J'ai commencé le métier en travaillant en IME avec des enfants de 14 à 22 ans, en secteur préprofessionnel. J'y suis resté 8 ans avant d'aller voir ce qu'il se passait en CLIS (et maintenant ULIS-école).

Afficher tous les billets de

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.