Un portfolio numérique pour l’élève.

Dans le cadre de ma participation au MOOC EFAN (https://www.france-universite-numerique-mooc.fr/courses/ENSCachan/20003/Trimestre_2_2014/about) j’ai eu la fâcheuse idée de proposer une idée qui a été appréciée par trois autres collègues : créer un portfolio numérique de l’élève. Nous nous sommes donc lancés dans cette aventure numérique. Je vous propose ici de retrouver le projet avec ces grands objectifs afin de le partager avec vous pour avoir vos avis.

Au départ, le projet était simplement de proposer à l’élève de construire un portfolio numérique qui reprenne son travail. Les travaux concernés sont des travaux d’arts visuels et de musique. L’idée d’un affichage chronologique balbutiait.
Au fur et à mesure des échanges nous avons cherché une structure numérique qui puisse nous permettre de réaliser cela. Il nous fallait un espace en ligne qui puisse afficher les productions des élèves (images, sons, vidéos et autres…), qui puisse afficher des mots, des phrases, des commentaires aux productions des élèves.
Il nous fallait également pouvoir sécuriser une partie du site pour choisir ce que nous montrons ou pas.
Enfin, nous voulions pouvoir afficher une frise chronologique du travail d’un élève afin qu’il puisse constater ses progrès tout comme son enseignant. Le but n’est pas de créer un outil d’évaluation sommative mais un outil qui puisse servir à l’auto-évaluation de l’élève. De mettre en place un outil qui mette en valeur son travail et qui le motive à faire mieux à chaque utilisation.

Nous avons commencé à regarder les ENT logiciel, les plateforme de portfolio… rien ne correspondait réellement à ce que nous souhaitions. Nous avons regardé les outils de cloud tels qu’EverNote et surtout OneNote. De bonnes pistes mais réservés à une utilisation plus “bac à sable”. Un endroit où l’élève peut stocker ses documents, les commenter, travailler ses écrits avant de les intégrer à une plateforme plus propre et plus ouverte sur les pairs, les familles et les enseignants. Nous nous sommes donc tournés vers WordPress qui semblait le plus adapté à ce genre d’utilisation.

Nous avons utilisé le plugin (extension) Jetpack par WordPress.com afin de permettre l’affichage de galeries pour mettre en ligne dans un même billet plusieurs images de manière esthétique. En ce qui concerne l’affichage des frises chronologiques, nous avons trouvé le plugin Timeline Pro (payant à 5$) qui permet de générer autant de frises que voulu… Dans notre cas, une frise par élève.

Les difficultés vont être techniques. les élèves vont devoir numériser les productions grâce à différents outils : le clavier pour le texte, l’appareil photo numérique/smartphone pour les images, un caméscope/APN/smartphone pour la vidéo , un micro+enregistreur pour le son… Après avoir réalisé cette numérisation, il va falloir transférer ces données sur un ordinateur avant de les transférer sur la plateforme WordPress qui hébergera notre portfolio. Il faudra encore être capable de créer un billet, y donner un titre, insérer le fichier audio/vidéo/sonore de manière adapté, le catégoriser correctement (pour la frise chronologique). Tout cela me parait fort difficile pour tous mes élèves. Certains en seront (je l’espère) capables grâce à un tuto en captures d’écran et pictogrammes.

Après tout cela, certains objectifs secondaires apparaissent :

  • L’élève va apprendre à catégoriser son travail (par nom d’auteur et par discipline) ;
  • L’élève va apprendre à expliquer progressivement son travail en produisant de l’écrit dans le but d’être lu. Au départ, on peut imaginer l’association d’un ou deux mots seulement avec les documents joints. Au fur et à mesure, l’élève devra apprendre à produire de plus en plus de texte afin d’arriver à la phrase. Un travail en partenariat avec d’autres classes pourra être motivant pour inciter les enfants à investir cet outil et ce dispositif.
  • L’élève devra progresser en production d’écrit. Je pense que cet outil aidera l’enfant à mettre du sens sur et dans les mots. Cela permettra également de réinvestir tout le travail sur la langue dans une réelle situation de communication (différée).
  • L’élève va apprendre à se servir des outils informatiques. il devra faire la différence entre chaque périphériques d’acquisition selon son utilisation. Il devra apprendre à manipuler ses fichiers sur l’ordinateur et devra également savoir les mettre en ligne. On se place dans une démarche qui s’intègre au B2I (et le dépasse ?).

Le tout semble assez difficile à mettre en place. J’imagine que dans une classe ordinaire cela pourra être trop chronophage (quoi que…). Ayant la chance d’être en CLIS, je vais pouvoir faire expérimenter mes élèves pour qu’ils s’essaient dès la rentrée de septembre à cet outil.

Si vous êtes intéressés par ce projet, ou si tout simplement vous souhaitez donner votre avis, vous pouvez consulter notre site de travail ici : http://www.irslo.net/moocefan/blog/ . N’hésitez surtout pas à laisser des commentaires, des idées, des critiques, propositions ! Tout cela pourrait nous faire évoluer et améliorer ce travail.

A propos de

Actuellement, je suis professeur des écoles en élémentaire, avec des enfants de ULIS école. J'ai commencé le métier en travaillant en IME avec des enfants de 14 à 22 ans, en secteur préprofessionnel. J'y suis resté 8 ans avant d'aller voir ce qu'il se passait en CLIS (et maintenant ULIS-école).

Afficher tous les billets de

2 commentaires sur “Un portfolio numérique pour l’élève.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.