Des paysages en arts visuels

Pour commencer l’année 2015-2016, j’ai choisi de partir sur quelque chose de large, de grand et de vaste : les paysages ! L’idée était de poursuivre ce qui avait été travaillé l’an passé à partir de la séquence sur la photographie. C’était l’occasion de reparler de construction d’image, etc. C’était aussi l’occasion de partir à la rencontre de différents courants picturaux, de différentes époques et différentes manières de faire. Nous allons travailler entre le XVIIème et le XXème siècle, en Europe et en Asie.

En ce qui concerne la manière de faire fonctionner les séances, je fonctionne “comme d’habitude”. Un rappel de ce qui a été travaillé, découvert à la séance précédente ; une anticipation de ce qui peut être travaillé dans la séquence du jour. Une observation silencieuse de l’œuvre. Une description de ce qui est devant nous. Une discussion à propos de ce que nous comprenons de l’œuvre. Une synthèse de ce que nous avons dit par l’enseignant/un élève. L’avis de chacun/des volontaires/des tirés au sort à propos des œuvres lues.

I. Avant de commencer ?

Je vous propose d’abord de découvrir les tableaux sélectionnés pour l’occasion. D’autres choix sont bien sûr faisables mais cette manière de procéder me semblait assez cohérente et fluide. Nous allons retrouver : Paul Gauguin, Alfred Sislay, Nicolas Poussin, Eugène Delacroix, Vincent Van Gogh, des artistes asiatiques et enfin Salvador Dali.

Miniatures des affiches proposées en arts visuels

Les documents à présenter aux élèves

(à imprimer au format A3)

 

II. Première séance : Une vue campagnarde (au sens large).

Pour cette séance de découverte, c’est l’occasion de parler de construction d’image et de plans. Ensuite, nous pouvons parler des couleurs de chaque œuvre, de l’impression qui en ressort de ce qu’elles nous font ressentir. A vous de voir !

Image de la premiere fiche élève sur les paysagesLa fiche élève :

 

III. Deuxième séance : L’été.

Ici, nous pourrons plus travailler sur les couleurs, les sensations. J’ai profité que mes élèves adorent (oui, vous avez bien lu !) l’œuvre de Nicolas Poussin pour partir de celle-ci en production d’écrit… nous partons réaliser un livre sous forme d’album en réel mais aussi en virtuel et en livre audio ! Une super aventure je sens bien ! ! ! Bref, par rapport aux peintures, vous trouverez de la doc dans la fiche élève ! A vous de jouer !

Image de la secondes fiche élève sur les paysages

La fiche élève :

 

IV. Troisième séance : Vincent Van Gogh.

Retour sur un seul et même peintre pour ces deux œuvres du jour. La première peinture montre un Paris vaste, étendu alors que l’église d’Auvers-sur-Oise occupe une grande partie du paysage. On peut amener les élèves à se poser la question sur le fait que cette dernière soit bien un paysage… On pourra également insister sur le coup de ponceaux de Van Gogo, entre autre pour la réalisation du ciel de Paris, avec des épaisseurs de matière qui donnent du relief et du corps à celui-ci.

Image de la troisième fiche élève sur les paysagesLa fiche élève :

 

V. Quatrième séance : Neige et hiver.

On quitte le ciel bleu d’Auvers-sur-Oise pour un ciel d’hiver de Bretagne plutôt agréable avec sa campagne emmitouflée dans son blanc manteau. Le second tableau, de Sislay, est plus froid, plus triste avec cet unique personnage – en noir – marchant dans une rue recouverte de neige.

Image de la quatrième fiche élève sur les paysagesLa fiche élève :

 

VI. Cinquième séance : Encres de Chine et d’Asie.

La transition se fera en restant dans la neige avec une peinture japonaise du 19ème siècle. On note ici la simplicité des traits qui n’empêche pas l’œuvre d’être forte et complexe. Pour les deux autres dessins à l’encre, je n’ai pas trouvé les auteurs. Je reste à l’écoute de vos informations si jamais vous saviez de qui ils sont ! 😉 On notera bien la différence de technique avec les enfants, de l’encre qui ne donne pas du tout le même effet que la peinture. C’est le moment de parler des dilutions pour voir les différentes intensités de couleur. La présence de tête est aussi à souligner car elle se retrouver souvent dans un certain type d’œuvre asiatique.

Image de la cinquième fiche élève sur les paysagesLa fiche élève :

 

VII. Sixième et dernière séance : Dali qui “surréalise”.

Je ne veux pas que mes élèves pensent que le paysage ne doit être qu’une copie plus ou moins parfaite de ce que nous montre la réalité. Pour cela, je vais leur montrer deux œuvres de Salavador Dali. Chacune d’elles nous permettra de voir que le peintre, l’artiste a détourné la réalité pour en créer une version personnelle complètement originale et pourquoi pas folle ! Ce sera l’occasion de proposer de nouvelles manières de faire des productions de paysages qui pourront être réalisées en pratique d’arts visuels.

[Edition du 13/10/2015 : ]

Je vous propose de commencer la séance avec une œuvre détournée, inspirée de l’église d’Auvers-sur-Oise : un TARDIS dans le ciel de cette oeuvre !

Image détournant l'église d'Auvers sur Oise en y rajoutant le TARDIS de Doctor Who

Je pense que c’est une manière sympathique de montrer le détournement et le côté “fantastique” de certains paysages. Cela fait un pont avec les œuvres de Dali qui sont surréalistes ! A voir si vous faites de la même manière ! Pour l’avoir testée aujourd’hui, le résultat a été très bon !

[Fin de l’édition]

Image de la dernière fiche élève sur les paysages surréalistesLa fiche élève :

Et vous comment utiliseriez-vous les paysages dans votre classe ? Quels prolongements pourriez-vous leur donner ?